• The Mississippi River (french version)

     

     

    "Que te vayas con el rio"

    Voilà ce sont les mots prononcés par Jhon Ruskey et je peux dire qu'en effet je suis maintenant avec le Mississippi a vitam aeternam...

     

     

    The Mississippi River

            Coucher de soleil pas très loin de Baton Rouge.

     

    Avant de commencer cet article je vais d'abord remercier John Ruskey qui ma prêté le canoë et tout le matos qui va avec et surtout son expérience et ses good vibs, la rencontre avec John et à l'image de ma rencontre avec le Mississippi: "Inoubliable " MERCI John. Ensuite je tenais à remercier Layne Logue , Mike Beck , Christopher Staudinger et sa famille qui m'ont permis de me poser et prendre des douches, ohhh quel bonheur une douche après 5 jours de canoë  en m'accueillant chez eux.

    The Mississippi River

          Lever de soleil sur le Mississippi sur ma petite ile.

     

    La descente du Mississippi était pour moi une évidence dans ce voyage, c'est un rêve de gamin que j'ai réussi à réaliser. Je suis un grand fan des aventures de Tom Sawyer et j'ai voulu un peu vivre et ressentir l'atmosphère du Mississippi en arrivant en canoë à la Nouvelle Orléans, la capitale du Jazz.

    Mais trouver un canoë ce n'est pas si simple, en partant de la ferme bio de Jeff, je me suis rendu à Cairo, c'est là que le routier ma déposé: la première ville sur le fleuve. Mais je me suis vite rendu compte que j'allais galérer (jeux de mots avec le temps que j'ai passé à ramer par la suite sur le fleuve), et ne trouvant pas de canoë à Cairo j'ai décidé de continuer le long du fleuve en stop en m'arrétant dans chaque ville croisée sur mon chemin, Charleston , New Madrid, Caruthersville..là j'ai pris la décision d'aller voire sur le net pour gagner du temps. Bingo j'ai découvert une entreprise de location qui avait des canoës d'occas à vendre à Helena au sud de Memphis donc allé hop c'est reparti pour le stop en direction du sud en suivant le fleuve...

    Rendu à Helena j'ai fait la rencontre de john Fewkes dit le "Madog" (chien fou ou chien sauvage à vous de choisir) qui me dit: "je ne suis pas le patron de l'agence donc je ne sais pas si je peux te vendre un canoë mais par contre je peux t'ammener voire le patron John Ruskey" ( dis donc que de john dans cette entreprise) et nous voilà reparti sur la route , mais avant Jhon ma fait une grande visite de la ville de Helena. Ville qui a connu son heure de gloire grâce au Mississippi avec le commerce de matières première mais aussi aussi grâce au blues. 

    A Clarksdale petite visite de la ville avec John Fewkes c'est un peu comme Helena ici mais en plus impressionnant, on parle blues, on mange blues, on boit blues, en bref on vit blues!!!! les deux villes se battent pour savoir qui est la ville de la naissance du blues , j'ai trouvé ça drôle. Ensuite nous sommes allé à Quapaw Canoë la compagnie de location voir John Ruskey dit le "drift wood" ( débris de bois flottant sur l'eau), je lui fait part de mon projet d'acheter un canoë pour descendre le Mississippi jusqu'à la Nouvelle Orléans, pour lui ce ne fût pas un problème et il ne fût pas surpris !!! (Alors que normalement quand je racontais mon projet, les gens me disaient: "tu es fou, c'est dangereux ne fait pas ça"). On prépare le matériel dont j'ai besoin, il me propose de faire une sortie avec un groupe le lendemain ce que j'accepte avec grand plaisir, et je passe la soirée chez lui dans sa famille. 

    Le lendemain mise à l'eau du canoë avec un groupe d'une vingtaine de personnes, ce fût une belle matinée, john me montre des techniques pour le pagayage et pour diriger le canoë, beau moment de partage avec le groupe, déjeuner sur une île, baignade , rigolades... puis vient le moment de mon départ en solo, les aurevoirs, triste de quitter des personnes géniales mais aussi excisté à l'idée de réaliser mon rêve.

    The Mississippi River

          Jhon se servant de sa guitare pour pagayer.

     Me voilà sur les flots du fleuve, tout petit avec ce canoë qui a déjà une grande expérience car oui le canoë que ma prêté John a déja parcouru le Mississippi de Saint Louis à Helena et donc nous allons faire route ensemble jusqu'à la Nouvelle Orléans. Le canoë a déjà un petit nom gravé dessus "SUNNY" et il est rempli de dessins, on sent qu'il a du vécu et je sens qu'on va vivre une grande aventure ensemble. Le Mississippi comment vous le décrire , bah c'est long et large pour faire simple. Il y a des bancs de sable un peu partout et des iles plus ou moins grandes qui accueillent une multitude d'oiseaux, ratons laveur, alligators, serpents... et mes amis les moustiques. Le fleuve est parfois tellement large que sur les îles je me prenais comme Tom Hanks dans le film "Seul au monde" mais je passais le plus clair de mon temps sur l'eau avec mes amis les poissons qui sautaient hors de l'eau c'était très drôle. Pas besoin de pêcher , pas besoin de cannes à pêche c'est les poissons qui viennent directement dans le canoë , une fois même il y en a un qui ma sauté dessus , il ne faut pas être cardiaque car ça ne prévient pas. J'ai passé un peu plus de 15 jours sur le Mississippi pour 95% du temps seul et j'ai aimé cette expérience, plein de personnes me demandent si je ne me suis pas senti seul, et bien non pas du tout, jamais je n'ai eu le blues (jejeje), ce fût un moment de grande réflexion sur la vie , sur des prochains projets, sur mon périple et les personnes que je croisent, sur moi même... et tout cela accompagné par des chants et sifflements improvisés by Pierrot.  

     

    The Mississippi River

           Escale d'une nuit sur une île.

    Je suis arrivé de nuit à la Nouvelle Orléans, je m'étais promis de me faire ce trip avant la fin et bien j'ai choisi de le faire en arrivant le dernier soir à la Nouvelle Orléans et je ne regrette absolument pas , c'était magique. La lune n'était pas au rendez vous mais il y avait des étoiles à foison et la lumière de la ville au loin me suffisait pour y voir !!! Arrivé à 4 heures du matin dans les rues de la nouvelle Orléans qui venaient de fêter Red Dress Run c'était incroyable les gens étaient habillés en rouge souvent masqué avec des colliers mais aussi fortement alcoolisé. Tant mieux car moi je n'était pas alcoolisé mais c'était tout comme avec la fatigue, du coup pour communiquer ça aide !!! J'ai profité du petit matin pour visiter la ville et me faire des siestes improvisées sur les pelouses en attendant le contact de John, Christopher avec qui j'avais rendez vous pour récupérer "Sunny".

    Mon arrivée sur le fronton à 14 heures, où tout les gens viennent flanner les dimanches fût un peu comme l'arrivée du Vendée globes j'exagère grandement mais j'ai vu des jeunes courir pour venir voir le grand malade débarquant à la Nouvelle orléans en canoë c'était très touchant j'ai parlé a pas mal de monde, certains m'ont invité chez eux afin que je raconte mon voyage...

    Maintenant je reste quelques jours chez Christopher , au programme repos , pêche sur le lac Bayou Bienvenu, et visite de la ville de new Orléans ensuite je repars sur la route direction Lafayette et Mount Pleasant la ville de mon pote américain rencontré au Venezuela il y a 12 ans.

     

    Petite anecdote: en regardant Google maps je me suis aperçu qu'il y avait un lac dénommé Borgne, Pierre Le Borgne arrive au lac Borgne je pense que la boucle est bouclé je marche sur les trace de mon ancêtre corsaire...

    The Mississippi River

           Crescent City Connection by night (ponts de La nouvelle Orléans)

     

    The Mississippi River

            Sunny devant la Cathédrale de la Nouvelle Orléans .

     

     


  • Commentaires

    1
    binou,la cousine
    Vendredi 16 Août 2013 à 11:15

    bravo Pédrito Sawyer

    2
    laurent ton cousin
    Vendredi 16 Août 2013 à 22:43
    Genial ton voyage big biz lolo
    3
    Manue Le Caire Profil de Manue Le Caire
    Samedi 24 Août 2013 à 18:12

    bon je ne vais pas chialer dès le premier article lu! 

    ouaf ouaf! du rêve à la réalité... il y a 10 ans en grands enfants de 19 et 23 ans on regardait de nouveau Tom Sawyer à 12H55 à l'age vieille! ce gamin nous faisait tant rêver avec sa liberté, son audace, son courage pour aller au bout de ses rêves! Frèrot maintenant c'est toi qui mefait rêver! Tous les rêves sont réalisables... il faut être comme la grenouille sourde qui voulait aller au sommet de la montagne...ne pas écouter ce qui dise ce n'est pas possible, et s'entourer de chouettes amis fantastiques qui croit à nos rêves. Car Tom sans Hugh il n'aurait pas réussi à vivre toutes ces aventures.

    4
    annemarie16
    Mercredi 28 Août 2013 à 17:50

    Hy ppierrot 

    comme quoi il faut toujours crier en ces rêves

    bonne continuation

    5
    Henriette
    Vendredi 13 Décembre 2013 à 22:15

    Voici déjà plusieurs mois que je lis toutes tes aventures ,


    J'imagine d'ici ton grand sourire et le bonheur que vous devez vivre ,


    Je voulais juste te dire que je suis heureuse pour toi,


    Je te souhaite à l'avance un joyeux noel et une tres belle année ,


    Continue de vivre tes rêves, le bonheur te vas si bien !


    Prend soins de toi,


    Henriette Xxx


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :